ForOM

Communauté des supporters de l'OM
Nous sommes le 19 Nov 2018, 08:17

Heures au format UTC [ Heure d’été ]




Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 47 messages ]  Aller à la page Précédente  1, 2, 3
Auteur Message
 Sujet du message: Re: Karim Rekik
MessagePosté: 17 Juin 2017, 07:55 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 24 Mai 2010, 19:47
Messages: 7138
N'a pas joué cette saison seulement. Il n'était visiblement pas considéré comme une tare par Garcia qui a loué son professionnalisme en fin de saison.
Combien de joueurs nettement plus âgés qui ne jouent pas on essaie de nous refourguer pour plus de fric


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Karim Rekik
MessagePosté: 17 Juin 2017, 09:37 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 24 Mai 2010, 23:16
Messages: 31779
Localisation: DTC
Y a pas jouer et pas jouer.
LE gars s'est fait doubler par Fanni,Rollando et Sertic.....

_________________
Une bien belle saison. Merci !!!


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Karim Rekik
MessagePosté: 17 Juin 2017, 10:35 
Hors ligne
Administrateur du site
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 24 Mai 2010, 08:41
Messages: 7587
Et quand il est arrivé, on nous l'a pas présenté comme un latéral polyvalent qui remplacerait Morel ? On nous a bien entubé là...

_________________
http://www.3dsculptr.net


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Karim Rekik
MessagePosté: 25 Juin 2017, 19:39 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 24 Mai 2010, 10:20
Messages: 14988
un grand bonhomme !
Citation:
Karim Rekik : «Je n'ai pas de colère»
Publié le dimanche 25 juin 2017 à 20:58
Transféré au Hertha Berlin, Karim Rekik, l'ex-défenseur central de l'OM, revient sur le bilan très mitigé de son passage en Provence.
« Pourquoi ce choix du Hertha Berlin ?
C'était ma priorité, une évidence, un besoin vital. Je n'ai pas joué lors des quatre derniers mois de la saison, j'ai vraiment très faim ! Je suis très content d'avoir cette chance de rejoindre le Hertha Berlin (pour un contrat de quatre ans), de découvrir une grande ville, un Championnat aussi excitant que la Bundesliga. J'ai discuté avec le directeur sportif (Michael Preetz), avec l'entraîneur Pal Dardai. Ils ont des plans précis, une super philosophie de jeu, qui est la mienne aussi. Le coach veut qu'on évolue très haut sur le terrain, avec un pressing intense. Avec le ballon, il veut jouer propre et au sol depuis le gardien, du beau football. Cela me plaît vraiment.

Pourquoi avez-vous décidé de rester à l'OM en janvier ?
J'ai fait ce choix car je n'aurais pas aimé partir lors d'un mercato d'hiver, comme si je fuyais une situation, parce qu'elle m'effrayait. Je voulais montrer ma valeur à chaque entraînement, je me suis donné à 100 %, le coach l'a noté. Je me suis battu pendant six mois, ça n'a pas payé, c'est ainsi. En juin, le moment de partir est arrivé. Le Hertha (6e du Championnat) dispute la Ligue Europa, j'espère d'ailleurs qu'on rencontrera l'OM.

Quels souvenirs garderez-vous de ces deux saisons ?
Les rayons de soleil vont me manquer, le Vélodrome, mes coéquipiers aussi. Tous les salariés du club, qui ont le cœur à la bonne place. Je me rappellerai toute ma vie mon but contre Lyon, cette ambiance totalement dingue (1-1, le 20 septembre 2015). Je n'avais jamais vu ça dans ma vie. Les matches contre Lyon, Paris, c'était un truc de fou. Quand le bus fend la foule avant un Classique au Vélodrome, que les fans agitent des fumigènes, balancent des pétards... Incroyable. La finale de Coupe de France, en mai 2016, a été aussi un très grand moment (défaite contre le PSG, 2-4). Je garderai une affection particulière pour mes partenaires, beaucoup sont comme des frères : Bouna (Sarr), Rémy (Cabella), Flo (Thauvin), William (Vainqueur), un mec ultra pro et inspirant.
«Ces deux années ont été compliquées. J'ai eu quatre coaches, mais aussi trois directeurs sportifs»
Quel bilan tirez-vous de votre passage ?
Ces deux années ont été compliquées. J'ai eu quatre coaches, mais aussi trois directeurs sportifs, avec Vincent Labrune (qui était en fait président), le Belge dont je ne me rappelle pas le nom (Gunter Jacob) puis (Andoni) Zubizarreta, et deux propriétaires (Margarita Louis-Dreyfus puis Frank McCourt). Que de changements ! Bielsa me voulait à tout prix, dès 2014, mais je n'étais pas prêt. Je suis arrivé après le titre glané avec le PSV Eindhoven, c'était parfait. Bielsa a filé après la première journée (OM-Caen, 0-1, le 8 août 2015,), ce fut un choc. Mais bon, cela peut arriver, c'est la vie d'un club. Je me suis battu pour être dans les plans de Michel, j'ai fait partie de son onze type avant de disparaître, puis j'ai réussi à revenir au printemps 2016. Nouveau coach, avec (Franck) Passi, qui m'a plus utilisé en latéral gauche. Et puis (Rudi) Garcia... Il a fallu tout le temps cravacher, j'ai beaucoup appris pour le reste de ma carrière.

Comment avez-vous vécu les quatre derniers mois sans jouer ?
J'ai toujours gardé la foi. Cela va vite dans ce milieu, alors j'étais le premier arrivé à l'entraînement et le dernier parti, j'enchaînais les séances avec le préparateur physique, Paolo Rongoni, après les entraînements collectifs. Il fallait être prêt si l'opportunité de rejouer se présentait. Au football, tu finis toujours par avoir une nouvelle chance, il faut la saisir. Regardez Rolando ! (*)

Vous semblez très détaché après ces épreuves.
Je n'ai pas de colère envers l'OM, j'ai aimé mon passage ici, je leur souhaite le meilleur. Ils ont un grand coach, Rudi Garcia, qui comprend très bien le football, qui a œuvré dans de grands clubs et sait installer une atmosphère intéressante. Il m'a respecté, m'a vu me dépouiller au quotidien. J'ai tout donné. Après, tu ne peux pas changer une équipe qui gagne et j'ai respecté ses choix. Il a été honnête avec moi. Demandez-lui : on était sur la même longueur d'onde.

Quel futur prédisez-vous au nouvel OM ?
L'OM est déjà un grand club, mais je pense vraiment qu'il peut devenir à nouveau champion de France dans les années à venir. La direction met tout en place pour ça. »

(*) Le défenseur central portugais de l'OM n'a joué que sept minutes en début de saison dernière, avant de disputer l'intégralité des rencontres après l'arrivée du nouvel entraîneur Rudi Garcia, le 20 octobre 2016.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Karim Rekik
MessagePosté: 26 Juin 2017, 08:28 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 26 Mai 2010, 06:50
Messages: 14338
Joueur médiocre, survendu, encore une pioche en bois de bielsa
Sacré entraineur mais dénicheur en carton chez nous comme avec les manquillo, rekik, ocampos...
Et les autres noms évoqués n'ont rien fait de grandiose ou ils sont

_________________
Vive MacCourt ! - Zubi - Garcia - Sanson - Evra - De quoi commencer a s'émoustiller sur nos ambitions futures !


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Karim Rekik
MessagePosté: 26 Juin 2017, 08:57 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 24 Mai 2010, 09:40
Messages: 20721
manquillo ca passait quand meme...

_________________
Plus d'EL, plus que le championnat: ca part de là!


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Karim Rekik
MessagePosté: 26 Juin 2017, 11:19 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 26 Mai 2010, 06:50
Messages: 14338
Léger quand même pour un joueur réclamé...
Sympathique mais sans plus

_________________
Vive MacCourt ! - Zubi - Garcia - Sanson - Evra - De quoi commencer a s'émoustiller sur nos ambitions futures !


Haut
 Profil  
 
Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 47 messages ]  Aller à la page Précédente  1, 2, 3

Heures au format UTC [ Heure d’été ]


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 5 invités


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages

Rechercher:
Aller à:  
cron
Développé par phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduction par phpBB-fr.com